Combiner avec discernement valeurs féminines et masculines pour adresser les multiples défis de notre monde actuel! Par Marion BARTHELEMY-LASSABLIERE, Consultante en Management et Coach chez DIDASCALIE

Nous sommes tous habités et animés par des valeurs et des énergies dites féminines et masculines qui ne renvoient pas aux femmes et aux hommes, mais à des comportements culturels souvent classifiés de manière stéréotypée et binaire :

  • Les valeurs dites féminines : la création, la douceur, l'empathie, l'harmonie, la patience, la subjectivité, la sensibilité, la retenue, la réciprocité, l'interdépendance, l'humilité, l’adaptation, l'endurance, l'indulgence, l'équilibre, la recherche de consensus, ... 
  • Les valeurs dites masculines : L'action, le courage, la détermination, la combativité, la responsabilité, la raison, le pouvoir, la protection, la franchise, la compétition, l'autonomie, la prévision, le calcul, le contrôle, l'audace, le sens collectif, la stabilité, la constance, ...  

 

Chacun porte bien entendu en soi un mélange bien singulier de ces valeurs humaines ; ces polarités interagissent en nous, en permanence, de manière souvent inconsciente. Et cela, en fonction probablement en partie de notre bagage génétique mais aussi et surtout de nos modèles, de notre éducation, de notre environnement et de ses codes.

 

La mondialisation de l’économie, les technologies de l’information, le caractère de plus en plus complexe, instable et incertain de notre monde entraînent une évolution profonde des valeurs dominantes et des attentes de notre société qui impacte considérablement la conduite des affaires et la gestion des équipes et des organisations exigeant plus de sens, de collaboration, de flexibilité ou encore de créativité...

 

Les valeurs dites masculines telles que la force, la rationalité ou l’autorité hiérarchique, exercées tant par les hommes que par les femmes ne suffisent plus ; mais redeviennent puissantes combinées à des valeurs féminines telles que l’écoute, l’intelligence émotionnelle ou encore l’intuition. De leur savant mélange naissent des dynamiques hybrides, vectrices d’opportunités et de réussite : pouvoir d’influence, leviers d’actions indirects efficaces, force psychologique, …

 

Cependant, dans notre société, pourtant en mutation, trop d’amalgames sont encore faits entre genre et valeurs et bien que les valeurs féminines s’immiscent, avec la subtilité et l’efficacité de la diplomatie féminine, dans chaque interstice du territoire masculin traditionnel, le monde du travail reste majoritairement patriarcal et en résistance face à cette « douce-amère » invasion. Invasion vaine puisque les modèles distincts féminins (gagnant-gagnant) et masculins (gagnant-perdant) ne peuvent cohabiter ; ouvrez votre Grevisse ou faites appel à vos souvenir de grammaire pour imaginer qui l’emporte !

 

La bonne nouvelle, c’est que chacun d’entre nous peut développer son potentiel quasiment à l’infini, en utilisant ses propres inclinaisons masculines et féminines. Mais, ouvrir de telles perspectives et accéder à la richesse et à la complémentarité du plus large spectre possible des valeurs humaines doit faire l’objet sans aucun doute d’une démarche volontariste individuelle, collective et organisationnelle.

 

 

Comment accélérer concrètement le mouvement et déplacer avec fluidité le curseur « féminin-masculin » au sein de nos organisations ?

 

  • Commencez par vous ! Décryptez votre style de leadership habituel et faites évoluer vos modes de fonctionnement en conscience

Un exemple : Allez chercher du feedback auprès de vos collaborateurs, pairs et managers pour identifier les scénarii répétitifs dans vos comportements qui impactent votre performance, votre communication ou encore votre vision. / Au regard de ces situations, interrogez-vous sur la combinaison des aptitudes féminines – créer, coopérer, guider – des aptitudes masculines – réaliser, convaincre, protéger – que vous avez mises en œuvre pour adapter votre posture à l’enjeu. / Définissez enfin les « protections et autorisations » que vous vous accordez désormais pour agir différemment.

  • Favorisez et incarnez des modes de management authentiques, holistiques et systémiques

Un exemple : Avant un événement important, prenez le temps de mobiliser les trois quotients de votre potentiel humain : intellectuel, émotionnel et corporel ; écoutez ce que vous dit votre tête, ce que ressent votre cœur et ce que perçoit votre corps. Ainsi aligné(e), tête/cœur/corps, vous élargissez vos possibilités d’actions et décuplez votre champ d’intervention.

  • Faites vivre des rituels et des processus inclusifs

Un exemple : mettez en place un principe d’animation déléguée de vos réunions en confiant notamment un rôle tournant de « méta-position » – « à côté de » en grec – ayant pour mission de d’observer, en l’espèce, l’expression des valeurs féminines et masculines dans les objectifs, le déroulé et les résultats d’une session de travail et d’en faire un retour aux participants pour favoriser les prises de conscience et encourager le recours à la palette infinie des valeurs humaines.

  • Œuvrez pour une mixité et une diversité de profils plus grande au sein de vos équipes

Un exemple : Au-delà de la mise d’indicateurs de mixité, de mesures permettant de concilier vie professionnelle et vie personnelle ou encore de processus RH innovants, initiez des programmes de mentorat organisant les principes d’une relation privilégiée entre une personne d’expérience (mentor) et une personne plus junior (mentoré) dans son développement professionnel. C’est un formidable outil pour booster la compréhension mutuelle, sensibiliser les hommes aux enjeux d’évolution de carrières des femmes, stimuler la capacité de remise en question et le regard neuf des dirigeants, et enfin espérons faire voler en éclats le fameux plafond de verre !

  • Osez cultiver les paradoxes et l’alliance de ressources, nouvelles et inédites, pour répondre aux transformations de l’environnement

Un exemple : Sortez de la logique blanc « OU » noir et entrez dans les nuances du « ET » de manière quasi systématique. Le monde des organisations n’est pas fait de contradictions irréductibles mais d’oppositions complémentaires. Faites émerger le manager ambidextre qui sommeille en vous, à la fois, agile ET cohérent, souple ET déterminé, adaptable ET stratège, ouvert ET rigoureux pour être capable de satisfaire des clients et des collaborateurs qui expriment des besoins apparemment contradictoires et sources de tellement d’innovations.

 

Pour faire un pas de plus, aller à la rencontre de sa polarité complémentaire, pour C. G. Jung, fondateur de la psychologie analytique, serait même un voyage intérieur héroïque (« l’individuation »), qui demanderait d’aller « à la rencontre de ses archétypes, d’avoir un vrai dialogue avec eux pour les accepter et les assumer », conduirait à l’aboutissement de soi et permettrait « depuis son propre centre » de rayonner et de se relier aux autres pour « collaborer à la naissance d’un monde riche de sens ». A méditer ;-)

 

Bibliographie :

Emergence des valeurs féminines dans l’entreprise, de M.Burke et P.Sarda, édition De Boeck,

L'entreprise a besoin des valeurs "féminines", de F.Bouyer dans l’Express,

Masculin/Féminin, à la recherche des complémentaires, selon Jung, de O.Chevalier, revue Acropolis,

Relation, co-création, évolution : les fondamentaux du coaching, du cabinet International Mozaïk.

Other news